La méningite bactérienne qu’est-ce que c’est ?

La méningite bactérienne

La méningite est une inflammation pouvant prendre deux formes majeures, la méningite bactérienne et virale. La première forme est juste bénigne par contre, si elle est virale il faudra une hospitalisation d’urgence. Comment différencier les symptômes de ces deux maladies ? A quoi est-elle due ?

Les causes de la méningite

Le plus souvent 70 % de la méningite est due à un virus, on parle alors d’une méningite virale. Cependant, il peut arriver qu’elle soit due à une bactérie dans ce cas, il s’agirait plutôt d’une méningite bactérienne. Elle peut parfois être engendrée par un cancer, une maladie inflammatoire telle que le lupus ou encore une infection par un champignon ou une réaction allergique à un traitement médical. Comment fait-on la différence entre les deux types de méningite ? La méningite virale ne présente qu’un risque minime et touche plus particulièrement les enfants, les jeunes adultes. Cette forme se guérit généralement de manière spontanément ce qui n’est pas le cas de la forme bactérienne.

En effet, celle-ci est largement plus grave et nécessite un traitement voire une hospitalisation. Elle est aussi très contagieuse et se transmettre par le biais d’un contact prolongée avec la personne atteinte, même si toutes les personnes en contact ne sont pas obligatoirement la développées. La bactérie qui est la source de la maladie se transmet le plus souvent par la salive ainsi que les sécrétions nasales. Par ailleurs, la méningite bactérienne peut aussi être causée par l’Haemophilus, le méningocoque, le streptocoque ou encore le pneumocoque. Il faut néanmoins souligner que le méningocoque est la seule responsable des épidémies.

Les symptômes et le traitement de la méningite

La maladie se manifeste par l’apparition de quelques symptômes comme la fièvre élevée, la raideur de la nuque, les céphalées accompagnées par des vomissements ainsi que les troubles de la conscience et les convulsions chez les enfants. Dans certains cas, la personne atteinte peut aussi devenir photosensible et présente des éruptions cutanées de plusieurs boutons violacés. Ce dernier signe est la preuve qu’il s’agit d’une méningococcémie et qu’il faut de suite traiter. Les méningites graves peuvent causer des troubles de la conscience, des agitations et le coma. Il ne faut pas oublier que les premiers symptômes de la méningite sont visibles plus ou moins rapidement et conduisent à la mort en quelques jours sans traitement.

Forte heureusement, il y a des traitements pour alléger ces symptômes. Ces derniers diffèrent en fonction de l’origine de la bactérie ou du virus. Pour le cas de la méningite bactérienne, il faudra hospitaliser le patient, le traitement sera composé d’antibiotiques. Le traitement doit se faire au plus tard trois heures ou dans l’heure qui suit l’hospitalisation. Une étude affirme que cela réduit le risque de mourir de 15 %.