Mieux résister au stress : changer d’attitude

Mieux-resister-au-stress

Du plus élevé dans la hiérarchie au plus bas de l’échelle sociale, du plus fortuné au plus pauvre, tout le monde a déjà été confronté au stress. Pression, tension, pour sortir du cercle vicieux du stress au quotidien, il suffit d’adopter la bonne attitude et la vie vous sourira plus.

Définition du stress

Le mot stress vient de l’anglais médiéval qui signifie en français être dans une situation critique ou oppressante. Être victime du stress provoque dans l’organisme tout un processus de réactions aussi bien physiologiques et que psychologiques lorsqu’il est soumis à des fortes demandes. Le stress peut avoir une nuance positive et négative selon le cas : positive si elle entraîne une motivation chez la personne atteinte pour surmonter les obstacles, négative si la personne se laisse aller à la souffrance et l’angoisse. Le stress a deux composantes majeures : les facteurs ou agents stressants qui sont les conjonctures de l’environnement et les réponses au stress ou réactions de l’individu face aux stresseurs.

Prévenir et affronter le stress

Un individu à faible caractère, qui ignore les techniques pour affronter le stress et le surmonter, si son fardeau lui paraît trop lourd, alors cette personne succombera facilement aux obstacles de vie et s’arrachera tous les cheveux à cause de ce qui s’ensuivra de maladies. Aussi, pour l’aider à faire face au stress, il faut :

  • Fortifier l’individu tant physiquement que mentalement pour qu’il résiste aux assauts de la vie,
  • Alléger son fardeau c’est-à-dire lui apprendre à diminuer le poids des problèmes personnels pour qu’ils ne soient pas au-dessus de sa résistance.

Le pouvoir de l’attitude face au stress

Cependant, fortifier l’individu et alléger son fardeau ne conduisent à rien si l’individu lui-même ne change pas sa façon d’interpréter les faits notamment dans son attitude et dans le jugement adopté face à une situation stressante. L’attitude nocive c’est de considérer son malheur comme une situation propice à un futur pessimiste et incertain ou pire encore comme un préjudice irréparable, il faut changer cette attitude et envisager plutôt sa situation comme un défi pour atteindre un objectif et pour affronter l’avenir avec plus d’enthousiasme et d’énergie. Nous créons ainsi nous-même notre propre stress et nous seuls avons la clé pour en ressortir à condition de savoir évaluer la nature du danger et trouver le bon comportement. Un coup de pouce vers cette vision est la thérapie cognitivo-comportementale, méthode offrant une solution durable par le changement comportemental et cognitif.