Comment améliorer ses relations humaines avec l’empathie ?

L’empathie vous permet de mieux comprendre les autres. La psychologie positive a étudié en profondeur cette capacité dont vous pouvez tous bénéficier si vous êtes prêts à vous engager dans ce que signifie être empathique.

S’il est vrai que certaines personnes semblent avoir une capacité innée à entrer en relation et à mieux comprendre les gens qui les entourent, la capacité d’empathie est quelque chose qui peut être exercée et développée avec votre expérience. Il ne fait aucun doute que l’empathie fait partie de ce que l’on appelle l’intelligence émotionnelle. C’est un élément fondamental de ce type d’intelligence qui vous aide également à mieux gérer vos émotions.

Il existe de nombreuses définitions différentes de ce qu’est l’empathie, mais la psychologie positive a accordé une importance particulière à cette capacité à entrer en contact avec les autres. Des recherches ont été menées sur les avantages que vous en retirez, sur la façon dont elle affecte le manque d’empathie et sur la relation qu’elle entretient avec votre bien-être et votre bonheur. De nombreuses pistes d’étude ont été ouvertes, notamment sur le plan neurologique, pour observer comment votre cerveau réagit avec empathie à l’égard d’autres personnes. Afin de voir quelles fonctions et structures sont liées au niveau du cerveau à cette capacité particulière.

De nombreuses autres qualités sont liées à l’empathie, comme la psychologie positive a pu le démontrer. L’un d’entre eux est l’altruisme qui se manifeste par votre compréhension et votre capacité à ressentir ce qu’une autre personne peut traverser. Vous verrez ci-dessous pourquoi la psychologie positive considère l’empathie comme l’un des moyens les plus importants à développer par les êtres humains pour atteindre leur bonheur.

Qu’est-ce que l’empathie ?

Qui n’a pas entendu parler de l’empathie ? C’est un terme utilisé dans votre langage quotidien, mais savez-vous vraiment de quoi il s’agit ? Beaucoup d’entre vous la pratiquent sans s’en rendre compte, et d’autres s’y essaient sans obtenir de très bons résultats. Il existe de nombreuses définitions de ce qu’est l’empathie, examinons-en quelques-unes d’auteurs pertinents :

Carl Rogers : “Percevoir le cadre de référence interne de l’autre avec précision et avec les composantes émotionnelles et les significations qui s’y rapportent, comme si l’on était la personne, mais sans jamais perdre la condition “comme si”. Ainsi, cela signifie ressentir la douleur ou le plaisir de l’autre comme il les ressent et en percevoir les causes comme il les perçoit, mais sans jamais perdre la reconnaissance que c’est comme s’il était blessé ou ressentait du plaisir.”

Nancy Eisenberg : “Une réponse affective qui provient de l’appréhension ou de la compréhension de l’état ou de la condition émotionnelle d’une autre personne, et qui est similaire à ce que l’autre personne ressent ou est censée ressentir.”

Khen Lampert : “(l’empathie) est ce qui vous arrive lorsque vous sortez de votre propre corps et que vous vous retrouvez, momentanément ou pour une période plus longue, dans l’esprit d’autrui. Vous observez la réalité à travers leurs yeux, vous ressentez leurs émotions, vous partagez leur douleur. ”

Selon la psychologie positive, l’empathie fait partie de la capacité que vous parvenez à acquérir pour établir des relations positives avec les autres. Dans cette interaction entrent en jeu la compréhension, la connaissance de vos propres émotions et l’écoute active. C’est une rencontre sans jugement qui implique la tolérance et même la compassion.

Améliorer vos relations par l’empathie

Comme vous pouvez vous en douter, cette capacité est bénéfique pour vous tous. Comme vous l’avez vu, faire preuve d’empathie renforce les relations et vous permet de tisser des liens de manière plus honnête. Toutefois, pour renforcer cette capacité, il est nécessaire de travailler d’abord avec de nombreux aspects de vous-mêmes. Puisqu’elle implique une grande connaissance de soi et une certaine maturité pour gérer ses propres émotions, sans tomber dans l’auto-illusion. Il s’agit là, sans aucun doute, d’un développement personnel.

Les conflits et les malentendus entre les personnes proviennent précisément d’un manque d’empathie. Grâce à cette capacité, les gens peuvent établir des liens d’union, partager des expériences et s’entraider. Elle rompt avec l’égoïsme et l’égocentrisme, produit d’une société compétitive et de plus en plus individualiste. Le fait d’être plus empathique vous rassemble pour que vous puissiez développer vos forces.

Vous avez souvent pensé que l’empathie consistait à “se mettre à la place de l’autre”, mais ce n’est pas possible car chacun de vous est chargé de sa propre expérience, de ses propres émotions et de sa propre façon de voir les choses. Il ne vous est pas possible de vivre exactement comme l’autre personne a vécu une expérience spécifique. Ce que vous pouvez faire, c’est essayer de les comprendre, de comprendre leurs émotions et de vous libérer de votre propre façon de penser pour ne pas tomber dans les préjugés, et comprendre que cette personne est chargée d’expériences qui la font se sentir différemment.

Prenons un exemple : pour comprendre ce que vit une personne qui a perdu un enfant, il n’est pas nécessaire que vous viviez la même expérience. Même si vous aviez la même expérience, elle ne serait pas la même et ne serait pas vécue de la même manière. Dans ces moments, vous parvenez, avec empathie, à comprendre, à saisir et à appréhender la façon dont l’autre personne vit la situation, les émotions qu’elle éprouve, ce qu’elle pense et comment elle se comporte. C’est une écoute avec tous les sens, simplement pour pouvoir les accompagner dans leur émotion.

L’empathie est un élément clé de vos relations interpersonnelles. C’est un fait que vous pouvez vérifier lorsque vous êtes en relation avec les autres. Les liens les plus forts et les plus significatifs sont chargés d’empathie, donnant lieu à la compréhension, l’affection et la tolérance.