Comment les innovations technologiques révolutionnent-elles la kinésithérapie ?

kinésithérapie

Publié le : 19 octobre 20217 mins de lecture

La kinésithérapie est une discipline paramédicale qui traite les affections osseuses, articulaires et musculaires. Elle s’effectue à l’aide de nombreuses techniques consacrées, notamment à travers des massages. La kinésithérapie a beaucoup évolué ces dernières années, s’adressant désormais à tous types de personnes, pour soigner ou pour prévenir. En quoi les avancées technologiques permettent-elles d’obtenir des traitements plus efficaces en kinésithérapie ?

La révolution technologique dans les techniques utilisées en kinésithérapie

Il ne suffit pas d’acquérir des connaissances sur Internet pour être un kinésithérapeute. Que ce soit en école ou en formation continue pour kinésithérapeute, les professionnels de ce domaine apprennent des techniques et des protocoles propres au métier. Il en existe plusieurs, de l’électrothérapie à la rééducation proprioceptive ou respiratoire. L’impact de la technologie dans l’amélioration de ces méthodes n’est pas négligeable.

L’électrothérapie

C’est une technique qui est utilisée pour renforcer les muscles, mais aussi pour soigner les douleurs articulaires et musculaires. L’électrothérapie consiste à envoyer dans les muscles des impulsions électriques grâce à des électrodes placées sur la peau. L’objectif est de parvenir à stimuler les fibres musculaires et nerveuses du patient. Avec l’avancée technologique, il existe désormais en électrothérapie des appareils destinés au traitement minceur et aux troubles gynécologiques. Les machines utilisées deviennent de plus en plus indolores, ce qui augmente l’efficacité du traitement, mais aussi le confort du patient.

La cryothérapie

Il s’agit d’une méthode de traitement basée sur le froid. En effet, la cryothérapie consiste à utiliser un froid extrême pour soigner le corps. C’est une technique qui est très utilisée par les sportifs. Elle permet notamment d’optimiser la récupération, de soulager les douleurs et de traiter la cellulite. Elle peut être pratiquée de façon partielle, c’est-à-dire sur une seule partie du corps à travers l’application de sacs de glace. Elle peut aussi être générale, le patient doit alors plonger dans une eau très froide pour traiter tout le corps. La révolution technologique a apporté à la cryothérapie des techniques modernes qui ont entraîné une grande variété dans les soins. À titre d’exemple, il existe désormais des machines de cryothérapie à gaz, des machines de compression glacée ainsi que des chambres de cryothérapie corps entier. Ces nouvelles techniques permettent aux kinésithérapeutes de disposer ainsi de nouvelles compétences dans l’accompagnement de leur activité.

La laser thérapie

Le traitement au laser constitue l’une des nouvelles technologies en matière de kinésithérapie. La lumière laser transfère de l’énergie vers les tissus. Cela induit une amélioration du métabolisme et stimule le processus de guérison. Les bienfaits de la thérapie au laser sont nombreux, bien qu’elle ne soit pas la forme de thérapie la plus utilisée. Rapidité d’action, action cicatrisante et antalgique, anti-inflammatoire, la gamme est complète en matière de thérapie au laser. De plus, il s’agit d’une méthode indolore. La laser thérapie, tout comme la cryothérapie et l’électrothérapie sont certaines des méthodes de kinésithérapie qui ont évolué grâce à la technologie. Il en existe d’autres et c’est pourquoi se former convenablement est nécessaire afin de pouvoir maîtriser toutes ces techniques.

Les avancées technologiques dans le domaine du matériel utilisé en kinésithérapie

L’évolution en kinésithérapie ne touche pas que les méthodes utilisées par les professionnels du domaine. Les avancées technologiques s’étendent aussi au matériel utilisé par les pratiquants. À travers ces avancées, la gestion des séances ainsi que le suivi du patient deviennent plus aisés.

Les tables de massage électriques ergonomiques

Les tables de massage font partie des éléments les plus importants pour un kinésithérapeute. L’avantage des nouvelles tables de massage ergonomiques réside dans l’indépendance de chacune de leurs composantes. Ainsi, la hauteur de la table, les repose-pieds, les accoudoirs, la têtière et le divan sont réglables à travers des commandes électriques. Cela favorise le confort du patient et du médecin pour les séances de massage. De plus, certaines de ces tables sont pliables, permettant une plus grande mobilité. Un kinésithérapeute pourrait alors l’emporter plus facilement avec lui pour des massages à domicile par exemple.

Les tabourets médicaux pour travailler la posture

Il s’agit de tabourets à hauteur fixe ou réglables qui permettent notamment de travailler sur la position du dos. Certains de ces tabourets ergonomiques travaillent à la fois sur les douleurs dorsales et sur la posture du patient. Comme les tables de massages, ce sont des instruments que l’on retrouve fréquemment dans les cabinets de kinésithérapie.

Les machines isocinétiques, révolution technologique dans le domaine de la rééducation

L’isocinétisme est une technique médicale qui permet d’une part d’évaluer la force, la puissance et l’endurance musculaire d’un patient et d’autre part de renforcer un ou plusieurs muscles. Elle se pratique avec une machine composée notamment d’un dynamomètre qui permettra au kinésithérapeute de fixer un degré de difficulté constant sur la machine dont se servira le patient. La machine isocinétique permet d’analyser les difficultés du client et d’y remédier efficacement. Elle se substitue à la méthode de rééducation avec des poids qui comporte des risques et peut parfois prendre beaucoup de temps. La kinésithérapie est une pratique ancestrale qui continue au fil des années de s’améliorer. Elle se trouve à la croisée de nombreuses autres disciplines paramédicales telles que l’acupuncture ou encore l’ostéopathie. Grâce aux avancées technologiques, de nombreuses nouvelles méthodes et outils sont créés ou améliorés afin de faciliter la tâche des praticiens et d’augmenter le résultat sur les patients.

Plan du site