Comment traiter une fissure anale avec une pommade ?

Une fissure anale est une déchirure de la peau de l’anus. Une telle déchirure se remarque par la douleur lors de la défécation et par la présence de sang dans les selles ou sur le papier toilette. Cela est souvent dû à des problèmes lors de l’évacuation des selles. Si les selles sont trop dures et la pression trop forte, la peau sensible du canal anal peut être blessée. Les fissures anales aiguës peuvent, généralement, être bien traitées avec des pommades ou des crèmes. En revanche, une fissure chronique peut, également, nécessiter une intervention chirurgicale.

Les causes d’une fissure anale

La peau du canal anal, également appelée anoderme, est très sensible. Si la peau se déchire et forme une déchirure allongée, on parle de fissure anale. Les causes exactes de la formation d’une telle fissure n’ont pas encore été élucidées. Cependant, la consistance des selles semble jouer un rôle important.

Par exemple, le développement d’une fissure anale peut être favorisé par une forte pression lors des selles, par exemple dans le cas de la constipation. Cependant, la diarrhée persistante et les hémorroïdes peuvent, également, avoir un effet négatif sur la peau anale. Si la fissure est la conséquence d’une maladie intestinale chronique telle que la maladie de Crohn ou la colite ulcéreuse, on parle de fissure anale secondaire.

Le sang et la douleur comme symptômes

Si une fissure anale est présente, elle se manifeste souvent par une douleur forte, brûlante ou lancinante lors de la défécation. Des démangeaisons, des brûlures ou un mouillage dans la région anale peuvent, également, indiquer une telle fissure. En outre, on trouve souvent du sang rouge clair sur le papier toilette ou dans les selles.

En raison de la douleur ressentie lors de la défécation, il peut se produire une défécation restreinte. Cependant, cela ne fait que durcir les selles et provoque une irritation supplémentaire de la plaie. Si les muscles du sphincter anal se contractent en raison de la douleur, celle-ci peut encore augmenter. De plus, la peau anale est moins alimentée en sang par les muscles cramponnés.

Il est, donc, important que les personnes concernées maintiennent autant que possible leur rythme de toilette et rompent le cycle de la douleur.

Fissure anale aiguë et chronique

Dans les fissures anales, on fait une distinction fondamentale entre une variante aiguë et une variante chronique. Les fissures aiguës guérissent, généralement, en quelques jours.

Cependant, si la fissure anale ne guérit pas, la blessure peut devenir chronique. Une fissure chronique se caractérise par la formation d’un pli de peau épais sur l’anus (pli d’avant-poste). Des fibromes, des nœuds de tissu conjonctif bénins, et des parois périphériques cicatrisées peuvent, également, se développer autour de l’ulcère.

Quel médecin aide à soigner une fissure anale ?

Si vous avez du sang dans les selles, vous devez toujours consulter un médecin pour écarter la possibilité d’une maladie grave. Si vous soupçonnez une fissure anale, il est préférable de consulter, d’abord, votre médecin de famille, il vous adressera probablement à un proctologue. C’est un spécialiste des maladies du rectum.

Le proctologue effectuera un examen de la région anale externe. S’il y a une fissure anale, il peut souvent la détecter sans autre examen. Si ce n’est pas le cas, il doit palper l’anus de l’intérieur. Cet examen n’est généralement effectué qu’après une anesthésie locale, car il peut être douloureux. Si le rectum doit être reflété, cela ne se fait, également, que sous anesthésie.

Traiter la fissure anale avec des pommades et des crèmes

Une fissure anale aiguë peut, souvent, être traitée en régulant le transit intestinal. Veillez à boire beaucoup et à consommer suffisamment de fibres. On les trouve entre autres dans les fruits, les légumes et les produits complets. L’exercice régulier aide, également, à stimuler la digestion.

Les pommades ou suppositoires anesthésiants locaux peuvent aider à soulager la douleur lors des selles. Dans certaines circonstances, le médecin peut, également, injecter un anesthésique directement dans la zone de la fissure anale. L’anesthésie locale peut interrompre la circulation de la douleur et favoriser la guérison.

Dans le cas de fissures anales aiguës ou chroniques, les pommades sont également adaptées à la thérapie, qui améliorent la circulation sanguine dans le muscle sphinctérien et détendent les muscles cramponnés. Ils contiennent, généralement, des principes actifs du groupe des antagonistes du calcium ou des préparations nitro. Grâce à l’effet des préparations, les fissures guérissent, souvent, sans autre traitement.

Remède à domicile pour la fissure anale

Si vous avez une fissure anale, vous devez toujours consulter un spécialiste et ne pas essayer de soulager vous-même longtemps les problèmes avec des remèdes maison. Seuls les bains de siège chauds sont recommandés. La chaleur de l’eau peut détendre le muscle du sphincter et ainsi prévenir la constipation.

Une “civière anale” peut, également, aider à détendre le muscle du sphincter. En étirant régulièrement le muscle du sphincter avec le petit cône en plastique, la tension des muscles diminue avec le temps.

Opération en dernier recours

Cependant, une fissure anale ne peut pas toujours être traitée uniquement avec des remèdes maison, des pommades et des crèmes, dans certains cas, une intervention chirurgicale est nécessaire. C’est généralement, le cas lorsque le pli de l’avant-poste ou les fibromes sont très prononcés. La chirurgie est, également, nécessaire si une fistule anale s’est formée.

Dans le cas d’un pli ou d’un tissu cicatrisé, le médecin essaiera d’enlever le tissu affecté, aussi plat que possible (fissurectomie). Alors qu’autrefois, le muscle sphinctérien était souvent sectionné, cette forme de chirurgie n’est pratiquement plus pratiquée aujourd’hui. Cela peut provoquer une incontinence fécale à un âge avancé.

Après une opération, il faut généralement plusieurs semaines pour que la blessure guérisse. Pendant cette période, il est particulièrement important de garder les selles molles en fournissant suffisamment de liquide et de fibres. La cicatrisation des plaies peut être favorisée par des pansements en pommade et des bains de siège.

Prévenir une fissure anale

La meilleure façon de prévenir les fissures anales est de suivre une alimentation saine et équilibrée. Buvez beaucoup de liquide chaque jour : idéalement entre 1,5 et 2 litres d’eau par jour.

Veillez, également, à ce que votre alimentation contienne suffisamment de fibres. Pour cela, choisissez des produits complets et des fruits et légumes. De cette façon, vous pouvez garder vos selles molles et éviter ainsi de les comprimer fortement, pendant les selles.