Greffe de cheveux : les bonnes pratiques à adopter après l’intervention

Greffe de cheveux

Les chutes de cheveux touchent autant les hommes que les femmes. Bien que l’âge soit un facteur déterminant dans l’apparition de la calvitie, les jeunes ne sont pas épargnés pour autant. Un stress intense, une affection, après un accouchement ou une opération et une prédisposition génétique à l’alopécie peuvent entraîner une perte de cheveux massifs. Dans tous les cas, la greffe de cheveux n’a pas son pareil pour y remédier puisqu’elle s’avère être la meilleure solution. Les quelques bonnes pratiques infra permettent aux greffons de prendre racine définitivement.

Les traitements médicamenteux

Une greffe de cheveux FUE ou FUT est un véritable acte médical et chirurgical. Avant l’intervention, le praticien prescrit un traitement à base d’antibiotiques pour prévenir les éventuelles infections. Le médicament à administrer varie d’un patient à un autre et dépend surtout du résultat de la première consultation. Le chirurgien peut même demander un bilan sanguin quand il le juge nécessaire. Ce traitement peut également continuer durant quelques jours après l’intervention. D’autres types de médicaments peuvent faire partie des indications du médecin, comme les antalgiques et les anti-inflammatoires. Ces derniers sont nécessaires si jamais les tiraillements sont douloureux.

Dans le cas où les crispations deviendraient intenables, des somnifères peuvent être prescrits. Les sujets qui craignent de dormir de peur d’endommager les greffons peuvent également en avoir besoin. Un œdème frontal peut apparaître sous l’effet de l’anesthésie, pareillement des micro blessures peuvent être subies par le cuir chevelu durant l’intervention. Dans ces cas de figure, des corticoïdes sont recommandés par le médecin.

Bien choisir les vêtements à porter

Une fois l’intervention terminée, le plus important est de laisser les greffons se fixer tranquillement et sainement sur le cuir chevelu. Les frottements au niveau de la tête sont à proscrire, raison pour laquelle, les habits qui évitent les frictions sont à privilégier. Les t-shirts et les cols roulés sont à mettre de côté, le temps de la récupération, ou du moins pendant une quinzaine de jours. Les chemises, les vestes et les autres vêtements qui ne s’enfilent pas par la tête sont plus indiqués. Font partie des contre indications, les accessoires pour les cheveux, comme les perruques, les chapeaux, les casquettes et les bonnets qui serrent la tête, ainsi que les casques, au moins durant la période de guérison. Le respect de ce code vestimentaire strict commence avant d’aller voir le chirurgien, le jour de l’intervention.

L’entretien des cheveux et les croutes sur la tête

Les greffons sont très fragiles pendant la première semaine, se laver la tête est à éviter durant ces 24 heures. En revanche, l’hydratation de la tête avec une solution saline est fortement recommandée pour atténuer les rougeurs et des croutes. Leur apparition est inévitable puisque ce processus signifie que la cicatrisation a commencé. Deux ou trois jours après l’intervention, laver les cheveux est possible, mais avec des champions très doux pour ne pas agresser la peau. Les gels, les masques, les après-shampoings et tout autre traitement chimique, comme la coloration, sont à bannir pendant au moins un mois, tout comme les brushings et les fers. Les produits naturels favorisant la cicatrisation, comme l’aloès et le miel, ne sont pas interdits.

Les autres points à respecter

Juste après l’intervention, la prise du volant est formellement interdite à cause de l’anesthésie et des douleurs éventuelles qui peuvent affecter la conduite. Se faire raccompagner ou prendre les transports en commun est plus sage. Durant les deux ou trois premières nuits, une position semi-assise est à privilégier au moment du coucher. Les greffons sont encore trop fragiles pour supporter les frictions avec le matelas et les oreillers. Le plus souvent, les praticiens suggèrent d’enrouler quelque chose d’épais autour du cou ou d’utiliser des coussins de voyage.

Tous mouvements brusques du corps sont à proscrire durant la première semaine, même le fait de rire fortement ou de faire l’amour. Un délai de dix à quinze jours est nécessaire avant de recommencer à faire du sport puisque les exercices intenses augmentent la pression sanguine. Particulièrement pour la natation, la personne doit attendre un mois avant de pouvoir retourner dans un bassin. Une exposition prolongée aux rayons du soleil ne doit pas avoir lieu pendant environ un mois après l’intervention. Le port d’un chapeau large et souple ou d’un parapluie est fortement recommandé.

Adopter un bon régime alimentaire est également important pour accélérer la cicatrisation et pour favoriser la repousse des cheveux. Les aliments riches en vitamines A, B, C et E sont à privilégier. Ce régime doit faire partie d’un programme plus large visant à une hygiène de vie plus saine, comme le fait d’arrêter le tabac et l’alcool, de respecter le temps de sommeil et d’éviter le stress. Ces pratiques ne peuvent qu’accélérer les résultats escomptés après une greffe capillaire, pour solutionner les problèmes de calvitie. Les suivis post-opératoires sont nécessaires, raison pour laquelle les chirurgiens demandent systématiquement aux patients de revenir. Ces rendez-vous ne sont pas de simples formalités et doivent être respectés.