L’halothérapie : une méthode de thérapie naturelle par le sel

La halothérapie (ou salinothérapie) est un traitement qui a de multiples effets bénéfiques sur la santé des adultes et des enfants. Elle est réalisée dans des “grottes de sel” spéciales, naturelles ou artificielles, dans lesquelles on s’expose pour favoriser l’absorption des particules de chlorure de sodium qui se déposent à l’intérieur. Cette thérapie était également utilisée dans l’Antiquité : il semble que dans la Grèce antique, Hippocrate conseillait d’inhaler de la vapeur de sel en cas de problèmes respiratoires, et dans les monastères, à l’époque médiévale, les moines avaient l’habitude d’emmener les patients à l’intérieur des grottes pour leur permettre de respirer les particules de sel et favoriser ainsi la guérison de diverses pathologies.

C’est quoi vraiment l’halothérapie ?

Certaines sources attribuent à un physicien polonais une approche plus scientifique de l’halothérapie, à partir du XIXe siècle. La halothérapie et les grottes de sel sont un traitement naturel très répandu dans les pays de l’Est comme la Pologne, la Russie, la Roumanie, mais il gagne également du terrain en Europe centrale, en Allemagne et aussi en Italie.

L’halothérapie est incluse dans la catégorie des médecines complémentaires, reconnues par la médecine conventionnelle pour leur validité et leur efficacité dans la guérison de certaines pathologies (pour autant qu’il ne s’agisse pas de maladies chroniques). Le terme “halothérapie” vient du mot grec “halos”, qui signifie “sel”.

À quoi sert l’halothérapie ?

Le traitement au sel peut être utile à la fois pour renforcer le système immunitaire à titre préventif et pour nettoyer le corps des poussières fines en cas d’inflammation (surtout chez les enfants), et pour traiter certaines maladies respiratoires (rhumes, toux, bronchites, sinusites, asthme, etc.) au fur et à mesure de leur développement. Il n’est pas recommandé de suivre une salinothérapie si vous avez de la fièvre et en cas d’incapacité respiratoire grave.

L’efficacité de ce traitement s’est également avérée efficace pour atténuer les symptômes des maladies de la peau (eczéma, dermatite, psoriasis et autres troubles dermatologiques), puisque le sel équilibre la partie superficielle du derme. Il peut être utile de soumettre les enfants à certaines séances de halothérapie, notamment en cas de rhume et d’infection des voies respiratoires, car le sel a un fort effet anti-inflammatoire et mucolytique.

Contre-indications et effets secondaires de l’halothérapie

Dans certains cas, le traitement au sel peut provoquer, chez des sujets prédisposés, même des irritations persistantes aux yeux, à la gorge et à la peau en général. En outre, l’halothérapie n’est pas recommandée pour les personnes souffrant d’infections respiratoires aiguës (la médecine conventionnelle est recommandée dans ces cas), en état d’insuffisance cardiaque, en cas d’intoxication par des drogues ou de l’alcool, d’hypertension grave et systémique, d’hémoptysie, de saignements continus. L’halothérapie doit être évitée si une chimiothérapie est pratiquée.

Grottes de sel : comment se déroule une séance d’halothérapie

La salle dans laquelle se déroulent les séances est un environnement hypoallergénique presque entièrement recouvert de sel, à l’intérieur duquel est placé un microniseur de chlorure de sodium à usage médical. À l’intérieur de la chambre à sel est reproduit le climat d’une véritable grotte (les salles sont appelées grottes à sel), tant en termes de température que d’humidité. L’environnement est rendu plus agréable grâce à une musique de fond légère et à l’utilisation de lumières douces et colorées (chromothérapie).

Pour inhaler le chlorure de sodium diffusé dans la pièce, il n’est pas nécessaire de porter un masque, car les particules se répandent librement dans l’environnement. Le nombre de séances varie selon la pathologie à traiter et selon que le patient est un adulte ou un enfant. La plupart des centres de halothérapie proposent des cycles de séances, mais dans certains cas, une seule séance peut suffire à vous faire sentir immédiatement mieux.

Il semble que suivre une séance d’halothérapie soit comme respirer de l’air marin pendant trois jours. Selon certains médecins, l’halothérapie peut également être considérée comme une thérapie antismog efficace qui est bonne pour les adultes et les enfants, surtout si vous vivez dans des villes où le niveau de pollution atmosphérique est élevé.