Quand faut-il passer à la chirurgie des paupières ?

chirurgie des paupières

Publié le : 02 décembre 20208 mins de lecture

On cherche tous à ralentir la vieillesse et avoir un beau regard qui reflète sa personnalité. Mais quand le temps fait son effet, on semble tout le temps fatigué. La chirurgie des paupières résout ce problème. Mais quand faut-il passer au bistouri ?

Pourquoi réaliser la blépharoplastie ?

La blépharoplastie est une chirurgie qui vise à réduire l’excès de paupières pour enlever le surplus de peau et les poches dans les yeux. La fonction principale des paupières est de protéger l’œil contre les agents externes qui peuvent l’endommager, mais pour le visage sont aussi un exemple clair d’expression et peuvent être un signe clair du passage du temps. L’intervention chirurgicale des paupières est idéale pour redonner le regard de jeunesse. Elle se pratique à partir de quarante ans, lorsque les paupières tombantes semblent vous éloigner de la jeunesse. En d’autres termes lorsque le surplus cutané est très visible. Il est aussi nécessaire d’avoir recours à cette chirurgie quand cette apparence disgracieuse découle d’une pathologie et qu’il gêne la vision. Il est important de demander dans ce cas, l’avis d’un expert qui travaille dans une clinique spécialisée comme www.clinique-esthetique-aquitaine.com. D’après donc ce qui a été dit auparavant, il existe deux types de blépharoplastie : fonctionnelle et esthétique. Une blépharoplastie fonctionnelle enlève l’excès de peau qui masque votre champ visuel. S’il est établi que l’intervention est médicalement nécessaire, la chirurgie peut être pris en charge par une assurance médicale. La blépharoplastie esthétique a pour but d’améliorer l’apparence de vos paupières. Elle peut être pratiquée sur la paupière supérieure ou inférieure, ou les deux. Selon le type de blépharoplastie sur la paupière inférieure, l’excès de peau sur la paupière inférieure sera enlevé ou l’excès de graisse sera redistribué ou enlevé.

Dans le même thème : Interventions esthétiques en Suisse : où effectuer un traitement PRP cheveux à Genève

Structures et particularités des paupières

Une paupière est constituée de plusieurs couches. On essayera d’expliquer ses parties en commençant de l’intérieur et en terminant par l’extérieur. Imaginez donc une paupière fermée. La couche la plus interne serait la conjonctive. Elle a pour fonction de lubrifier l’œil. Elle recouvre l’œil à l’extérieur et la paupière à l’intérieur. Dans son épaisseur, on trouve une multitude de glandes. Si on s’enfonce dans la paupière (vers l’extérieur), on atteint alors le tarse. Il a pour mission de donner forme et consistance à la paupière. Le tissu conjonctif dense y contribue également. À la même profondeur que le tarse, mais déjà au bord de la paupière, les cils se trouvent. À une hauteur un peu plus élevée, venant du sommet de l’orbite, nous trouvons ce qu’on appelle le muscle de Müller. Sa fonction est de rétracter la paupière. Tout de suite devant le tarse se trouve le muscle surélevé de la paupière supérieure. Son tendon est inséré dans un autre muscle, l’orbiculaire. Elle est la plus superficielle de toutes et recouvre la paupière entière et la région autour des yeux. Sa fonction est de contracter les paupières. Entre le tendon du muscle ascenseur et le muscle orbiculaire se trouve le septum orbital. C’est une mince couche de tissu fibreux. À l’intérieur, il y a la graisse palpébrale. D’autres structures se trouvent ponctuellement sur la paupière. C’est le cas de la glande lacrymale principale, située entre le sourcil et la paupière mobile, dans la partie externe de l’œil. Elle est responsable de la majeure partie de la sécrétion lacrymale. Cette dernière est recueillie par un autre système, la caroncule lacrymale, dans la partie la plus profonde de l’œil. Avec les points lacrymaux et les canalicules, ils forment un système de drainage lacrymal par le sac lacrymal jusqu’au nez. Dans la paupière inférieure, il n’y a pas de muscle de Müller ou d’élévateur de paupière. La graisse palpébrale, en revanche, est plus abondante, et c’est ce qui donne naissance aux « poches ».

À lire en complément : Blépharoplastie supérieure : Déroulement de l’intervention

Traitement des poches dans les yeux

La blépharoplastie est une technique chirurgicale ambulatoire qui se pratique sous anesthésie locale et sédation, pour éliminer les poches sous les yeux. Il est indéniable qu’avoir des sacs sous les yeux présente un inconfort esthétique. Ils donnent un air d’exténué tout au long de la journée et de l’année. Ils sont dû au stress, au tabac, l’alcool, le manque de sommeil et les excès de tout genre. La chirurgie des paupières supérieure est réalisée par une petite incision suivant le sillon naturel de la paupière, afin d’éviter les cicatrices. Dans la paupière inférieure, s’il y a un grand surplus de peau, l’incision externe se réalise aussi en suivant les lignes naturelles, juste sous les cils, mais si au contraire le patient présente des « poches » mais sans excès de peau, une incision interne sera réalisée au niveau de la conjonctive sans cicatrice chirurgicale. Dans les premiers jours suivant l’intervention chirurgicale, il peut y avoir un certain degré d’inflammation. Si, au cours de la première semaine de chirurgie, les spécialistes effectuent des séances de drainage lymphatique de la méthode Vodder, c’est en vue d’éliminer l’accumulation de liquides, raccourcissant ainsi la période postopératoire et favorisant une récupération rapide. Après deux semaines, le patient peut reprendre sa vie normale et percevoir un résultat définitif après trois mois.

Prévention

Les spécialistes du lifting des paupières obtiennent actuellement d’excellents résultats cosmétiques avec la blépharoplastie, la chirurgie palpébrale esthétique et l’application de la toxine botulique pour embellir l’expression et les rides péri-oculaires. Cependant, les résultats pourraient être optimisés en améliorant auparavant la texture de la peau, qui a vieilli au fil des ans. Dans les centres d’ophtalmologies de pointes, il existe une procédure moderne, le système CPT (Confort Pulse Technology). Il s’agit d’une technologie non chirurgicale, conçue pour raffermir la peau d’une manière non invasive et personnalisée. Des résultats probants s’observent en une seule séance. L’aspect du visage semble visiblement plus jeune. Après le traitement, qui peut être effectué à tout moment de l’année et sur n’importe quel type ou couleur de peau, le patent peut directement reprendre ses activités quotidiennes normalement.

Plan du site