5 conseils pour prendre soin de sa flore intestinale

prendre soin

Publié le : 21 septembre 20215 mins de lecture

Bon nombre de soucis de santé sont étroitement liés au déséquilibre de la flore intestinale. Voilà pourquoi le système immunitaire s’en trouve affaibli provoquant des problèmes de poids, une baisse de forme, des douleurs abdominales aigues et, dans les cas les plus graves, des anomalies handicapantes comme le cancer, les inflammations chroniques et les troubles de l’humeur. Dans cet article, vous trouverez 5 conseils utiles pour prendre soin de votre flore intestinale.

Conseil n°1 : misez sur une alimentation riche en fibres

Les fibres sont, par définition, des glucides de forme complexe qui font partie de la cellulose et de la pectine. Ils contribuent ainsi à l’enrichissement du microbiote dont le bon fonctionnement booste le métabolisme, facilite la digestion et prévient certaines anomalies. Force est de constater que l’homme moderne ignore le principe de la nutrition active et consomme très peu de fibres voire pas du tout. Rappelons qu’en moyenne, nous devons en manger 30 g. Pour atteindre cet objectif alimentaire, nous vous conseillons de vous diriger vers les légumes et les fruits. L’avertissement sanitaire « mangez au moins 5 fruits et légumes par jour » n’est pas un cliché. Il met effectivement l’accent sur les besoins réels du corps humain pour rester en bonne santé. Par ailleurs, les légumineuses sont une source indéniable de fibres à savoir les lentilles, les pois-chiches, les haricots, etc.

Conseil n°2 : introduisez les produits laitiers dans votre alimentation

Le renforcement du microbiote intestinal est également assuré par les produits laitiers comme les fromages et les yaourts contenant de bonnes bactéries. Ces probiotiques sont présents dans le lait fermenté utilisé pour la fabrication du kéfir, du lassi et du leben. Cependant, pour obtenir un maximum de bienfaits sur la flore intestinale, nous vous recommandons le fromage. Même les sujets intolérants au lactose peuvent en consommer en toute sécurité puisque ce dernier subit une transformation pour devenir de l’acide lactique. Ils peuvent ainsi profiter des vertus du lait sans risquer de réactions allergiques. De manière plus concrète, nous vous recommandons certaines variétés de fromage plutôt que d’autres en raison de l’absence de lactose dans leur composition. Parmi les fromages raffinés, nous pouvons citer le parmesan et le gruyère. En moyenne, un adulte doit consommer 3 produits laitiers par jour.

Conseil n°3 : limitez la consommation de viandes rouges

Si les méfaits de la viande rouge sur la santé ne sont plus à prouver, il convient toutefois de souligner sa répercussion sur la flore intestinale et par conséquent sur le système immunitaire. En effet, ce type de viande accroît les risques de maladies cancéreuses notamment le cancer du côlon. Et pour cause : le fer provoque l’oxydation des apports lipidiques. D’un autre côté, le microbiote est connu pour sa capacité à faciliter ce pouvoir oxydant. Par ailleurs, le système cardiovasculaire subit une réaction chimique provoquée par certaines bactéries. Celles-ci sont favorisées par une consommation excessive de viandes rouges telles que le bœuf, l’agneau et le porc. Rappelons que la viande rouge contient de la carnitine : une variante d’acide aminé nocive pour l’organisme. Préférez alors le poulet et les nutriments protéiniques végétaux comme les céréales, les graines de chia, le quinoa riche en acides gras et en minéraux.

Conseil n°4 : pratiquez une activité physique régulière

Pratiquer une activité physique régulière a un impact impressionnant sur l’organisme de manière générale et sur la flore intestinale de façon plus spécifique. De nombreuses études ont montré que les sportifs possèdent tune diversité microbiotique plus élevée que le sujet lambda. Il est clair que l’alimentation sportive y est surement pour quelque chose. Néanmoins, le sport apparait comme un élément supplémentaire facilitant la digestion. Faites le test vous-mêmes : après un dîner copieux, si vous êtes pris d’une gêne intestinale, faites un tour de maison et vous verrez ces douleurs disparaitre aussi rapidement qu’elles n’étaient apparues. Ainsi, vous devez pratiquer une activité physique au moins 30 minutes par jour en préférant les entrainements d’endurance comme le vélo, la course à pied et la natation.

Conseil n°5 : évitez le sucre

Responsable du déséquilibre du microbiote intestinal, le sucre provoque des inflammations qui se traduisent en douleurs parfois insoutenables. Si vous êtes habitué à consommer des boissons avec du sucre ajouté, nous vous conseillons de réduire le dosage de manière progressive. Par ailleurs, vous pouvez les laisser de côté et opter pour des jus de fruits fait-maison riches en antioxydants, vitamines et fibres alimentaires. En revanche, il va falloir tirer un trait sur les pâtisseries !

Plan du site