Que faire en cas de rage de dents ?

rage de dents

À un moment ou un autre de sa vie, un individu peut être atteint d’une rage de dents. Sur le coup, trouver les meilleurs moyens de soulager cette souffrance intense n’est pas toujours évident. Découvrez l’attitude à adopter face à cette odontalgie.

Rage de dents : les premiers gestes

Aux premiers instants où une douleur de dent apparaît, se brosser les dents plusieurs fois par jour est recommandé, sinon, consulter un dentiste en urgence est impératif. Une brosse douce qui favorise l’élimination des bactéries et réduit l’inflammation est préférable. De la même manière, un bain de bouche antiseptique (deux reprises au maximum en une journée) est aussi conseillé pour éviter des brûlures de la gencive. Dans le cas où la douleur se situerait à la base, l’application avec le doigt d’une couche de dentifrice pour dents sensibles permet de la soulager. Cette initiative est un moyen efficace pour créer un écran protecteur sur l’émail atteint afin de réduire la sensibilité aux différentes températures.

Rage de dents : l’identification des causes

Avant tout, connaître les causes de cette l’inflammation est impératif. Dans la majorité des cas, la carie en est la source. Cette maladie infectieuse détruit progressivement les tissus dentaires, de l’extérieur vers l’intérieur, soit l’émail et puis la dentine. Une fois la dentine atteinte, la destruction se fait ressentir, dans la mesure où ce tissu est fragile. Ainsi, les douleurs commencent se faire ressentir, avec une sensibilité extrême au froid, au chaud, à l’acide et au sucré.

La pulpite est une autre cause entraînant une rage de dents. Elle survient quand la carie arrive à atteindre la pulpe qui s’avère être le 3ème tissu dentaire. En l’occurrence, l’inflammation et l’infection bactérienne sont d’ores et déjà au niveau du nerf dentaire, agissant à vif. Elle se manifeste par une forte sensibilité à la chaleur, accompagnée d’une sensation de pulsation à l’intérieur de la dent. D’un autre côté, cette affection peut entraîner des douleurs insupportables pendant la mastication et en position allongée. Les antidouleurs n’ont aucun effet sur la pulpite.

Sans soins dentaires appropriés après les causes susmentionnées, un abcès peut vite arriver, avec une infection des fibres de la gencive tenant la racine dans son alvéole. Une telle négligence de la part du sujet engendre la production de pus dans la poche gingivale, de manière à envahir les tissus avoisinant pour les boucher. Il provoque un gonflement douloureux de la gencive, entraînant même une déformation de la joue.

Rage de dents : utiliser des antidouleurs

La rage de dents entraîne souvent une douleur pratiquement insupportable. La prise en charge par le dentiste commence par la prescription d’antidouleurs. Le praticien peut commencer à soigner l’organe une fois que le sujet ne ressent plus de la souffrance. Les antalgiques sont les médicaments les plus prescrits pour soulager momentanément la rage de dents. Cependant, l’ibuprofène est à éviter dans la mesure où ce médicament risque d’aggraver l’infection en cas d’abcès, de la même manière que l’aspirine n’est pas recommandée pour son action fluidifiant sur le sang. Dans la mesure du possible, mieux vaut privilégier le paracétamol, avec une prise maximum de 6 fois en 24 heures, soit toutes les 4 heures. En cas de douleur violente, les antidouleurs à base de codéine sont les plus efficaces. Dans tous les cas, la prise d’antalgiques sans prescription médicale ne doit pas dépasser les 48 heures.

Les solutions naturelles pour le traitement de la rage de dents

Soulager la rage de dents avec des produits naturels peut se faire. Le clou de girofle est couramment utilisé pour arrêter la douleur rapidement. Son effet résulte du fait qu’il contient 60 à 90% d’eugénol, une molécule anesthésiante, mais aussi anti-inflammatoire et antibactérienne. Dans les urgences des cabinets dentaires, cette solution est courante pour soulager rapidement le patient, même suite à une pulpite. Les praticiens conseillent aux patients de mastiquer un clou de girofle et d’appliquer la pâte écrasée sur la dent douloureuse.

Une poche de glace appliquée sur la partie douloureuse

En cas de douleur suite à un abcès, un massage de la gencive avec une compresse imbibée d’eau salée permet l’évacuation partielle de la poche de pus. L’aromathérapie est aussi une solution naturelle consistant à déposer une goutte d’huile essentielle dans la bouche ou sur la zone douloureuse. Cette pratique ne convient pas aux enfants de moins de 6 ans, aux femmes enceintes et allaitantes, et encore moins aux personnes hypertendues ou qui suivent un traitement anticoagulant. Le traitement de la rage de dents n’est pris en charge par l’assurance maladie que si la prescription émane d’un dentiste agréé, tout comme les autres actes médicaux.